Moelleux au chocolat au cuit-vapeur

23 déc. 2009 18:03

Dernièrement j'ai testé une recette - qui m'avait laissée perplexe - de moelleux au chocolat à l'aide mon cuit-vapeur. Niveau gustatif rien à redire, on sent bien le chocolat et il est moelleux à souhait, mon seul bémol est au niveau de la présentation.
Quand on cuit un moelleux au four, le dessus est légèrement craquelé tandis qu'à la vapeur ça ressemble plus à de drôles de boules de caoutchouc ! Mais je ne désespère pas de faire en sorte que ce bon moelleux ait une image de lui à la hauteur de son gout, d'autant plus que grâce a cette recette j'ai découvert une méthode infaillible pour faire fondre le chocolat !


Pour 4 ramequins

100 g de chocolat noir
50 g de beurre mou
3 oeufs
85 g de sucre en poudre
35 g de farine


Préparation :

Mettre le chocolat coupé en morceaux dans le bol à riz filmé durant 10 minutes. Une fois fondu ajoutez le beurre.

Montez les blancs en neige. Incorporez les jaunes d'oeufs, le sucre et la farine au chocolat fondu. Ajoutez les blancs en neige.

Versez la préparation dans des ramequins beurrés.

Faites cuire dans le cuit-vapeur durant 30 minutes dans le bol maxi capacité.
Démoulez et dégustez aussitôt.

Mon nouveau joujou : le Vitacuisine de Seb

16 oct. 2009 20:05

Grâce à ma participation à la Semaine du goût j’ai eu le privilège de recevoir le cuiseur-vapeur Vitacuisine de Seb. Voilà qui tombait plutôt à pic car j’en avais un qui avait très bien servi mais avec très peu de fonction et tout en étage, ce qui faisait que quand je cuisais par exemple du poisson au-dessus, les pommes de terre cuisant en-dessous en avait le goût et vice et versa... Pas génial !

Le cuiseur vapeur de Seb, outre l’option “vitamine plus” (qui permet une cuisson plus rapide pour la conservation d’un maximum de vitamines) et la fonction automatique de maintien au chaud, possède deux paniers en inox amovibles avec anses (qui peuvent être enlevés pour laisser un cuve plus grande sans séparation) ainsi qu’un plateau pour cuire les plats mijotés ou les poissons par exemple avec un récolteur de jus, ce qui empêche de transmettre le goût aux autres compartiments, un très bon point.

Le livret de recette accompagnant est un très bon aide afin de diversifier les menus et ouvrir la porte à des choses qui m’étaient totalement inconnues telles que la cuisson des pâtes, un mijoté de veau à l’italienne ou encore d’un moelleux au chocolat (test à venir très bientôt).

Vous l’aurez compris un très bon produit qui aide à faire très repas très sain et diététique et, qui plus est, où presque tous les récipients passent au lave-vaisselle !!

Tous à la Semaine du goût !

23 sept. 2009 09:46


Comme certains d'entre vous le savent peut-être déjà, dans quelques temps nous fêterons - la désormais célèbre puisqu'elle en est à sa 20ème édition - "Semaine du Goût" ! Cette année, elle se déroulera du 10 au 18 octobre 2009 dans toute la France et le thème mis en avant sera Le goût pour tous... Un joli programme s'il en est !

Comme chaque année, le goût sera mis à l'honneur grâce à des milliers de professionnels, de chefs de cuisine renommés aux fromagers en passant par les agriculteurs et les primeurs et bien d'autres, qui nous feront partager leur passion en essayant de nous transmettre leur amour pour leur métier et les bons produits. De grandes marques que l'on utilise quasi quotidiennement dans nos foyers seront également de la partie, tel que Seb, Carrefour, Alsa ou encore Aoste.

Si l'idée de converser avec les professionnels du goût ne vous séduit pas plus que cela, sachez qu'il y aura également des "ateliers du goût" ainsi que des "tables du goût" qui seront mis en place afin de contenter le plus grand nombre, et surtout ravir vos papilles avec de bons produits grâce à des repas à prix ludiques et des cours de cuisine ou de découverte de produits du terroir.

Parmi les quelques ateliers sympas à découvrir notons Apetito à Compiègne qui fera découvrir les fleurs dans la cuisine, en Poitou-Charentes les produits de la ferme seront mis à l'honneur, en Champagne-Ardenne se sera les épices et les plantes aromatiques qui seront mises à l'honneur à Vireux-Wallerand,... Vous voyez il y en a pour tous les goûts et, le petit plus sympa, c'est que tous les ateliers (ou presque) sont accessibles aux enfants, vu que, le but premier de cette manifestation est d'éduquer leurs papilles et de les inciter à diversifier leur alimentation avec plaisir...

Ceci n'est qu'un avant-goût, vous comprendrez bien que je ne peux évidemment pas vous retranscrire ici tous les activités liées à cet événement. Je vous conseille donc de vous rendre sur le site de la Semaine du Goût afin de connaitre toutes les activités et ateliers de votre région.

Bretzel, un lointain souvenir dans ma cuisine

6 mai 2009 10:23

Ma soeur ayant une marraine allemande, il arrivait très souvent que nous passions quelques jours chez elle dans notre enfance, cette époque n'est plus mais j'en ai toujours gardé un goût de bretzel moelleux au croquant de sel, dégusté tout chaud au bord du Rhin, sous un vent glacial.
Il est des souvenirs qu'on garde précieusement, de peur d'être déçu, de ne pas retrouver cette magie d'antan... Ce ne fût pas le cas cette fois, j'ai perdu 17 ans d'un coup, trois fois de suite car j'ai dégusté ces trois bretzels l'un à la suite de l'autre ! :)

Contrairement à l'idée que je m'en faisais, la recette et la marche à suivre sont très simples. Quant au goût, rien n'a changé en plus 10 ans... On dirait des vrais !


La recette initiale provient du site 750 g, je n'y ai rien changé sauf pour en diviser les proportions par deux, n'étant pas sûre de mon coup, et ça m'a donné trois gros bretzels. J'ai aussi testé une version "petits pains" avec succès...

PS: je me fais rare mais pour me faire pardonner, je vous réserve une surprise très prochainement !

Pain perdu sans oeuf ou le super moelleux !

16 avr. 2009 16:23

En congé cette semaine, le blog tourne un peu au ralenti mais pas ma cuisine ! Un seul mot d'ordre pour ces jours de douce torpeur : se faire plaisir ! Dernièrement j'ai testé une recette qui était dans ma "to do list" depuis des lustres, le pain perdu sans oeufs du blog Vegansfields.

Une recette où l'oeuf est zappé par de la poudre à pudding vanille et, pour peu que vous troquiez le lait de vache contre un lait végétal vous voilà avec une recette végétalienne pur et dure. Moi qui pensait que l'oeuf était indispensable à cette recette je suis en train de revoir mes convictions, cette recette est nettement plus moelleux et goûteuse, voilà des p'tits pains qui se perdront souvent dans mon assiette...


Pour ma part j'ai testé cette recette avec du pain à l'huile d'olive suivant cette recette et j'ai supprimé le sucre de la recette vu qu'il y avait déjà du sucre vanillé et que l'on recouvre généreusement de sucre par la suite...

Pain à l'huile de noix

3 avr. 2009 13:12

Rassurez-vous je ne vais pas vous jouer tous les jours la litanie de "quel bonheur d'avoir une MAP" mais quand même, quel bonheur de déguster du pain frais qu'on a mitonné soi-même ! :)
Pour le pain qui suit j'avais une cruelle envie de pain au noix mais dont le goût serait discret, presque subtil. A la base j'avais l'intention d'ajouter des noix mixées et concassées au bip mais j'avais oublié qu'elles étaient allée coquinner avec une brioche il y a peu... A défaut j'ai mis du sésame !

Pour 1 pain

50 g d'huile de noix
2,5 cuillères à café de levure
430 g de farine blanche à pain
26 cl d'eau tiède
1 cuillère à café de sel
2 cuillères à soupe de sésame
1 cuillère à café de paprika (facultatif)


Préparation :

Mélanger l'eau, l'huile et la levure.

Placez la farine dans la cuve ainsi que le sel puis, en dernier, le mélange eau/huile/levure.
Lancer le programme normal. Au bip sonore ajoutez le reste des ingrédients.

Personnellement, ma machine ne me sert à qu'à pétrir et faire la première levée. Quand le bip sonore retentit, j'ajoute éventuellement des graines ou des épices, je laisse bien pétrir puis j'enlève la pâte de la cuve et je la place dans un moule à pain, un torchon légèrement humide par-dessus pour une levée supplémentaire de 30 minutes.

Cuisson 25-30 minutes à four préchauffé sur 200°C.

NB : j'ai tenter le paprika pour la couleur et le goût mais l'expérience à râté ! J'ai eu la main trop légère sans doute ! :)

Nouvelle MAP, une brioche tressée pour fêter ça !

31 mars 2009 10:00

ENFIN oserais-je dire ! J'ai une nouvelle machine à pain ! Plus de six mois sans mon fidèle pétrisseur, je n'en pouvais plus, surtout que je suis quasiment incapable de faire du pain à la main, méthode traditionnelle... Ils sont souvent trop compacts et bourratifs.

Pour fêter l'arrivée de cette dernière j'ai eu l'envie de faire une brioche dont l'envie me tarabiscotait depuis des lustres, une brioche au petit-déjeuner c'est irremplaçable vous ne trouvez pas ?

Un classique mais qui m'a valu l'admiration de mon Môssieur, qui sait combien je suis hyper douée en pâtisserie (le doux euphémisme !) et qui croyait que j'avais été acheter cette brioche tressée au boulanger du coin, vous le croyez ça ?


Pour 1 énorme brioche (ou au moins 4 déjeuner!)

220 ml de lait
1 cuillère à café de sel
2 sachets de sucre vanillé
2 oeufs entier
2 cuillères à soupe de sucre de canne
2 cuillères à soupe de sucre aromatisé à la cannelle
550 g de farine à pâtisserie
85 g de beurre mou
2 cuillères à café rases de levure
des noix réduites en poudre pour la déco


Préparation :

Placez les ingrédients dans votre machine à pain selon l'ordre ci-dessus.
Enclenchez le programme pâte.
Une fois celui-ci terminé, partagez votre pâte en 3 morceaux, réalisez avec chacun un long boudin puis tressez et laissez lever environ 1/2 h - 3/4 d'heure à température ambiante.

Cuire à 200°C entre 15 et 20 minutes, selon que vous êtes partisane de la cuisson départ à froid, ou pas !

Du fromage, de la poudre de jus et du wasabi...

27 mars 2009 10:14

Voilà longtemps que je ne vous avais pas fait part de mes découvertes de produits aux détours des supermarchés et magasins bio... On va remédier à cela tout de suite avec 3 produits : mon premier est un fromage, mon deuxième de la poudre de jus en verre et mon troisième, une cacahuète.

Li P’tit Rossê est un fromage que j'ai découvert, totalement par hasard, chez Delhaize l'autre jour. C'est un fromage qui est fabriqué dans ma région en plus, du côté de Werbomont, dans une fromagerie bio "La fromagerie des ardennes" et qui est commercialisé à un prix vraiment très abordable puis qu'il ne coûte "que" 2,85 €, pas plus cher qu'un autre fromage du même genre ! Quand la qualité et le goût sont au rendez-vous je vote pour ! Ils font aussi d'autres fromages ainsi que des yaourts et du beurre. Seul inconvénient ils ne sont distribués que dans certains magasins bio et dans les Delhaize et Bioplanet (pour la liste des distributeurs, on clique ici).

Pour entrer plus en détails dans la matière, c'est un fromage à pâte molle et à croûte mixte dont l'affinage dure minimum 18 jours. Le nom « Li p’tit Rossê » se traduit par « le petit roux », qui provient de la couleur de sa croûte orangée. Celle-ci est obtenue suite à des lavages réguliers du fromage à l’eau salée. Son goût le rapproche d’un Herve doux. Coté ingrédient que du clean puisque c'est bio : lait cru biologique, ferments lactiques sélectionnés, présure, sel (gras/sec : 50%).
Vu que la fromagerie se trouve à une vingtaine de minutes en voiture de chez nous j'ai bien envie d'aller mettre mon nez là-bas, enfin quand la pluie et la neige nous lâcheront un peu... On en reparle prochainement en tout cas !

- mon deuxième est de la poudre de jus en verre. Quoi ? Un fond de sauce végé style le fond de veau ou de boeuf ! Un produit qui est en passe de devenir LE produit incontournable de mon placard à provisions. Outre le fait qu'il aide à préparer des sauces brunes dignes des meilleurs plats mijotés non-végé, il donne un je-ne-sais-quoi de particulier à vos sauces diverses. Sur l'emballage il est d'ailleurs indiqué qu'il vous aidera à obtenir la meilleure sauce bolognaise ! Perso je n'ai pas testé mais je l'ai fait avec une poêlée de légumes et c'était divin, même l'homme, réticient à tout ce qui porte la mention bio ou végé a été conquis de la sauce concotée avec son poulet aux champignons, c'est dire !

Coté prix on est à 2,39 € le pot de 200g, cela reste plus que raisonnable je trouve sachant qu'une petite cuillère à café suffit pour agrémenter une sauce et que 3 cuillères à soupe sont nécessaire pour faire environ 1/2 l de sauce. Concernant les ingrédients c'est totalement végétal, c'est pas beau ça ?

Je sais que j'ai l'habitude de vous présenter des produits bio ou du moins à l'étiquette irréprochable mais pour ce dernier produit j'ai fais une exception, et je crois sans peine que l'étiquette d'un tel produit doit être truffée d'arôme de colorant et d'autres E..., car Lorenz m'a séduite par l'originalité de ses cacahuètes au wasabi. Avouez qu'on a encore jamais vu ça en magasin ! Elles croquent sous la dent et font la langue en feu, mais outre ce goût typique du wasabi, ça reste des cacahuètes d'apéro, pas de quoi se pâmer donc.
Côté prix on reste dans la gamme avec 1,89 le paquet de 100g.

NB: j'avais promis aux belges le nom de la charmante vendeuse d'épices du marché de Namur mais désolé j'ai égaré le papier... dès que je le retrouve je vous en fait part !

Risotto de macaronis tandoori sur le pouce

20 mars 2009 10:00

Il y a deux semaines je suis allée à Namur, charmante petite ville wallonne, sur le marché aux légumes, car c'est aussi là que l'on découvre quelques étals bio (miel et pains entre autres) ainsi que des marchands d'épices aux prix plus que démocratiques... C'est là que j'ai - enfin - découvert un mélange d'épices tandoori et du colombo, deux denrées inexistantes en magasins, j'étais aux anges ! J'en ai profité pour refaire le plein de bâton de canelle dont je raffole et de safran. C'était aussi l'occasion de discuter un peu aussi avec la charmante dame qui tient cet étal, dame qui aime son métier et qui fait partager sa passion à tout un chacun, un bonheur.

Pour les belges intéressées, sachez que j'en parlerai dans mon billet de lundi, celui de mes découvertes de produits du moment...


Pour une personne

2 poignées de macaronis crus
1 tasse de légumes en julienne surgelés*
1 trait de crème
épices tandoori
paprika
1 petite échalote
1 trait d'huile d'olive
1/2 litre de bouillon de légumes très chaud
persil
sel, poivre


Préparation :

Faites chauffer l'huile d'olive dans une large poêle. Une fois chaud, ajoutez les macaronis ainsi que l'échalote coupée en rondelles et laissez cuire quelques minutes, le temps de faire apparaître de petites marques blanches sur les macaronis. Une fois arrivé à cette étape, ajoutez du bouillon (très chaud, limite bouillant), juste pour recouvrir les macaronis, dès les premiers bouillons ajoutez les légumes. Ajoutez 1 cuillère à café d'épices tandoori et laissez cuire en ajoutant de l'eau au fur et à mesure de son évaporation et ce, jusqu'à ce que les pâtes soient cuites comme vous aimez.

En dernier lieu, salez, poivrez, ajoutez le paprika et, éventuellement, encore un peu d'épices tandoori (attention trop ça pique pas mal !) et juste avant de servir, la crème et le persil.

Dégustez chaud.

* pour moi céleri, carotte, brocoli, courgette

Bouchées de poireaux au parmesan

12 mars 2009 10:00

Je vous délaisse ces temps-ci j'en suis consciente mais après presque deux mois sans appareil photo j'avoue avoir perdu le réflexe de photographier mes petits plats... En cuisine pourtant ça continue de chauffer !

Les dernières stars en date sont ces petites bouchées faites sur le pouce une fin de soirée où l'on était devant notre série préférée et pas trop envie de s'arrêter pour aller manger ! Dans ces cas-là on se prépare soit des trucs à manger sur le pouce avec une serviette comme seule assiette et couverts soit on se fait des plateaux fromages ! D'ailleurs petits belges, en parlant de fromage, j'en ai un bio de derrière les fagots à vous présenter très bientôt !


Pour une quinzaine de bouchées

1 petit poireau
1 pomme de terre moyenne
une pincée de noix de muscade
poivre, sel
graines de moutarde* (facultatif)
2 à 3 cuillères à soupe de parmesan (fraîchement râpé c'est mieux !)
un trait de vin blanc pas trop sec
une pincée de thym
1 oeuf
1 trait de crème fraîche ou de crème végétale


Préparation :

Préchauffez le four sur 180°C.

Coupez le poireau en tronçons assez fins puis lavez-le. Une fois égoutté placez les morceaux de poireaux dans une poêle assez large avec un trait de vin. Faites cuire jusqu'à ce que le poireau soit tendre. Ajoutez ensuite les épices et le parmesan.

Une fois que la préparation a un peu refroidi, ajoutez l'oeuf et la crème.
Enfournez pour une quinzaine de minutes.

Dégustez en apéro chaud ou froid.

* perso j'ai plusieurs moulin à poivre à la maison ou je mélange mes poivres avec des graines comme moutarde, coriandre, etc., plus facile à utiliser, puis ça change...

Poptiron au soja, la graine de l'apéro

5 mars 2009 10:48

Il y a des ingrédients dont on raffole et pour qui on se creuserait la tête pour pouvoir en consommer plus alors que la recette, celle qui sera notre recette fétiche, se trouve juste là sous notre nez ! Le dernier exemple en date avec les graines de potiron. J'adore consommer ces petites graines dans les crackers, le pain ou simplement grillées au four et salées à l'apéro, je suis constamment en train de piocher dans le sachet et ce n'est que le week-end dernier, quand j'ai malencontreusement renversé la moitié du paquet sur le plan de travail que je me me suis rendue compte qu'il y avait une recette à l'arrière du paquet !! La recette est simplissime à souhait et le résultat est assez bluffant, j'adore... d'autant plus que ça reste assez light pour un apéro !


Pour 1 personne ne souhaitant pas craquer sur les chips

1 bonne poignée de graines de potiron bio
de la sauce soja


Préparation :

Dans une poêle chaude, faites griller à sec les graines de potiron jusqu'à ce qu'elles éclatent, un peu comme du maïs, une fois cela fait ajoutez un trait* de sauce soja et mélangez bien.

Enlever la poêle du feu et laissez refroidir quelques instants... et dégustez !

* un trait appuyé ou non selon votre affinité avec cette sauce, chez moi c'est un trait carrément indécent ! :)

Glace à la banane magique, sans lait, sans sucre !

9 févr. 2009 10:00

Je reviens parmi vous avec une recette sensass' que nous faisons à la maison au moins 2 fois par semaine ! Faut dire aussi qu'une glace qui est totalement inratable, qui ne demande pas d'aller touiller toutes les demis-heures à la fourchette dans le congélo et qui de plus est presque un aliment essentiel en cas de régime, moi je vote pour, j'essaye les yeux fermés... C'est d'ailleurs ce que j'ai fait quand j'ai découvert cette recette sur le blog de Valérie Cupillard. Valérie, elle, l'a réalisée avec de la purée de noisettes, ce qui doit être un pur bonheur pour les papilles, à n'en pas douter; moi je la réalise avec de la purée d'amandes car c'est ce que j'avais sous la main...

Résultat un glace italienne crémeuse et goûteuse à souhait... et pour peu qu'on ait un robot qui ne vous lâche pas au dernier moment c'est d'une simplicité enfantine !


Pour 1 personne

1 banane mûre
2 cuillères à café de purée d'amandes


Préparation :

Congeler la banane préalablement tranchée

A la sortie du congélo ajoutez la purée d'amandes et mixez...

Et pour celles qui douteraient de cette recette sans un robot superpuissant, sachez que je l'ai réalisée avec mon mini-mixeur, j'ai juste laissé mes bananes à l'air ambiant durant 20 minutes avant de les mixer.

PS : Cela n'a pas grand chose à voir mais le mois prochain je compte investir dans un robot digne de ce nom, mon choix s'est porté sur le Kenwood compact, si vous avez un avis n'hésitez pas... J'aimerais tomber sur un compagnon fiable :) Merci !

Mangerez-vous encore de la viande ?

16 janv. 2009 12:01

Loin de moi l'idée de vous faire adhérer au végétarisme, j'avais juste envie de partager avec vous un documentaire que j'avais vu il y a quelques mois déjà sur les coulisses des "boucheries"* de supermarchés et autres "bouchers"* ayant pignon sur rue, peu scrupuleux de leur clientèle et avec un seul mot d'ordre : le rendement ! Peu importe que l'on fasse manger de la viande limite consommable voire avariée aux consommateurs du moment que le commerçant n'y perde pas de trop de billets ! Dans ce reportage vous découvrirez comment faire d'une viande plus que limite un morceau de premier choix avec l'oeil comme seul juge...

Voilà bien maintenant un an que l'on ne prend plus de viande au supermarché ayant eu déjà une ou deux fois la "blague" d'une viande très correct sous cellophane mais une fois déballée elle était d'un bleu-brun assez suspect. Cela dit, dites vous bien que peu importe le boucher : la viande à pitta, les morceaux marinées et compagnie sont dans plus de 90% des cas des viandes rafistolées et remises au goût du jour grâce à une armada d'épices !

Après ce reportage, regarderez-vous encore votre boucher de la même façon ? Comment être vraiment sur de la bonne foi de ce gentil commerçant qui vous prépare vos brochettes chaque été ? Comment savoir s'il ne joue pas "vas-y que je t'embrouille avec ma belle viande ? Serons-nous bientôt tous obligés de passer au bio pour être sûr d'avoir des ingrédients de choix ? Je ne voudrais pas être pessimiste mais je crois qu'on est sur la bonne voie...

Maintenant je vous laisse visionner ce reportage très instructif et surtout... Bon appétit si vous passez à table ! :)


La Remballe en Boucherie
envoyé par Brownsugar18

* entre guillemets car pour moi un boucher c'est comme un artisan, quelqu'un qui aime son boulot et le fait bien... pas un de ces magouilleurs qui a vendent leur âme au Dieu Euro ! :)

PS : Je vous reviens vite avec des recettes, Monsieur mon assureur m'a déjà remboursé une partie et mon nouvel ordi est commandé :)

Bonne année !

5 janv. 2009 14:59

Puisque c'est de saison et surtout parce que je suis effroyablement en retard... Laissez-moi vous souhaiter la bonne année avec ce chouette dessin de Gally qui me correspond totalement en ce moment puisque je passe mon temps à manger des quantités incroyables de nourriture... j'ai tout le temps faim :)

Sinon ça a été les fêtes, le Père Noël a été généreux ? :)

Puis une nouvelle un peu moins fun... il se passera peut-être un p'tit moment avant que je ne revienne sur la toile car une charmaaaante personne est venue nous cambrioler le jour de Noël et à embarqué tout ce qui avait de la valeur : mon powerbook chéri et appareil photo compris... pour un blog de cuisine c'est un peu balot vous avouerez... donc mon retour dépendra du délai de remboursement de mon assurance car heureusement, on était assurés ;)

Allez, je vous dis à très vite quand même... Puis je passerai sur vos blogs voir comment vous allez ! :)