L'ail confit, ma nouvelle addiction !

2 juil. 2010 10:51

Sur ma radio préférée, tous les samedis il y a une émission culinaire - que j'oublie très souvent d'écouter - mais où la présentatrice (et chef !) Candice kother distille ses bonnes recettes et petits trucs, souvent très simples et diablement bons ! Bref, pour en venir au fait, l'autre jour j'ai entendu qu'elle parlait d'ail confit mariné avec du pistou... Dans ma tête j'avais l'image des gousses d'ail bien croquantes que l'on retrouve sur les marchés et que l'on sert généralement à l'apéro. En y repensant c'est idiot car comment l'ail pourrait rester croquant après avoir frémir dans l'huile durant 30 minutes !

Déçue au premier abord du résultat j'ai tout de même goûté sur un morceau de baguette ces gousses fondantes à souhait, au bon goût d'ail mais pas trop prononcé (attention l'haleine elle en prend un coup!)... une vraie tuerie ! J'ai mangé le pot que j'avais préparé sur une grosse journée...  


Pour un petit pot d'ail confit

3 têtes d'ail
de la bonne huile d'olive
1 branche de thym
3 feuilles de laurier
1 cuillère à café rase de poivre en grains
1 branche de romarin


Préparation : 

Défaites les gousses de la tête mais en ne les épluchant pas.

Dans une petite casserole, placez les gousses, les herbes et le poivre, versez de l'huile jusqu'à recouvrir le tout. 

Mettez à chauffer à feu très doux, une fois que l'huile frémit très légèrement, comptez 30-35 minutes de cuisson. Laissez refroidir dans l'huile.

Une fois le tout à température, épluchez délicatement les gousses (ça vient tout seul) et placez-les dans un pot (stérilisé de préférence, surtout si vous voulez les garder plus d'une semaine), recouvrez avec l'huile de cuisson et s'il vous reste un surplus d'huile ne le jetez surtout pas, elle est bien aromatisée et fera merveille dans bien des plats !
.

Pâtes au poulet pour de faux

29 juin 2010 11:36

Même si l'éventail de produits qui s'offre aujourd'hui à un végétarien est assez grande, il est quand même assez difficile à faire passer à l'entourage proche, surtout si c'est un représentant de l'espèce masculine qui ne jure que par le gras et le lard !

Le quorn a cet avantage de ressembler presque à s'y méprendre à du poulet, visuellement les dés cuits ont une texture et une couleur assez semblable à celui du poulet et niveau goût c'est assez bluffant dans une petite sauce... De quoi rabattre en fin de repas le caquet de l'omnivore qui partage votre vie et qui n'avait pas pris garde que vous mangiez de la "volaille" avec si bon coeur... 

Cela dit, pour les non-végétariens, cette recette peut très bien se faire avec du poulet, de la dinde, du porc et même des scampis !


Pour 1 personne

125 g de pâtes
1 à 2 grosse(s) cuillère(s) à café de concentré de tomates
un trait de vin blanc sec
10 cl environ de crème (à 7% pour moi)
125 g de quorn en dés
1 gousse d'ail
un peu d'eau de cuisson des pâtes
sel, poivre
huile d'olive
basilic à volonté et suivant le goût de chacun
un peu de paprika


Préparation : 

Faites cuire les pâtes suivant les indications du paquet. 

Pendant ce temps, mettez un peu d'huile d'olive dans une poêle, une fois chaud, ajoutez le quorn et l'ail écrasé. Saupoudrez de paprika, remuez quelques instants puis ajoutez la crème et le vin blanc ainsi que le concentré de tomates. Remuez bien et laissez bouillonner quelques minutes, le temps que la préparation s'épaississe un peu. En attendant que les pâtes achèvent de cuire, mettez la casserole de côté et ajoutez-y le basilic. Salez et poivrez bien.

Une fois les pâtes cuites, laissez un peu de l'eau de cuisson de côté afin de la rajouter à la sauce aux tomates histoire de la rallonger un peu, mais pas trop. Versez les pâtes dans la sauce, remuez bien et dégustez immédiatement !
.